Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Turballe - Pen-Bron : un avenir se dessine à l’ombre de 2021

Pen-Bron, à vendre mais pas officiellement ! Les projets semblent être éteints, et l’association des Œuvres de Pen-Bron ne communique plus dans ce sens.

Au cours du conseil municipal du 27 octobre, le maire de La Turballe, Didier Cadro déclarait : "C’est niet, il n’y aura pas de projet immobilier, la zone Natura 2000, le trait de côte ne le permet pas."

Le maire a profité de la venue de la ministre de la Mer, Annick Girardin, pour lui faire découvrir le petit joyau de la commune. "Je pense qu’il faut réfléchir à l’avenir de Pen-Bron ensemble, toutes les instances confondues. La Ville n’a pas les moyens d’acheter seule, mais en réunissant l’État, la Région, le Département, Cap Atlantique et la Ville, nous pourrions peut-être. "

Le maire continue d’envisager un autre avenir pour Pen-Bron. "Pourquoi pas un projet communautaire ? Il faut aller plus loin. Pourquoi pas plusieurs pôles avec plusieurs financeurs : un dédié à la pêche, une maison de retraite, etc. Nous devons travailler tous les politiques autour d’une table." L’entretien du site sans fonctionnement coûte, selon l’élu, "700 000 € par an. Dans un an et demi, tout s’arrête".

L’association des Œuvres de Pen-Bron travaille sur le montage d’un dossier, pour une présentation à manifestation d’intérêt. L’ensemble pourrait être sécurisé juridiquement pour juin 2021. À partir de cette date, l’association définira si c’est une vente partielle ou totale, mais rien n’est officiellement établi et ce qui est encore moins connu, c’est le prix. Article Ouest-France, 7 novembre 2020

© ML Pen Bron - Ensemble en presqu'ile
© ML Pen Bron - Ensemble en presqu'ile
© ML Pen Bron - Ensemble en presqu'ile
© ML Pen Bron - Ensemble en presqu'ile

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article