Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Presqu'ile - Point sur le port du masque dans chaque commune

La Baule : port du masque, les spécificités
Jusqu’au 4 janvier 2021 inclus, le port du masque est obligatoire dans tous les marchés et animations de la ville, pendant leurs horaires d’ouverture au public et dans les quatre secteurs commerçants classés en zone touristique internationale (ZTI), quartiers De-Gaulle, Lajarrige, du marché et du Casino, ainsi qu’aux abords des établissements scolaires (écoles, collèges et lycée).
Une décision pour anticiper un afflux de personnes dans la station à l’approche des vacances scolaires et des fêtes de fin d’année. Sont, donc, concernés les espaces accueillant les marchés de plein air du centre-ville, ainsi que les marchés à la brocante, les marchés thématiques, les marchés nocturnes et les animations (Noël magique). Le port du masque est obligatoire pour les commerçants et toute personne pénétrant dans le périmètre du marché et des secteurs commerçants précités.
 
Guérande : uniquement dans tout le secteur intra-muros
Depuis le 16 septembre et jusqu’au 31 décembre, le port du masque de protection est obligatoire dès l’âge de 11 ans : de 11 h à 20 h, les lundis, mardis, jeudis, vendredis et dimanches, et de 6 h à 20 h les mercredis et samedis (jours de marché).
 
Toute personne ne portant pas le masque est reconduite à l’extérieur du secteur. Des exceptions pour les personnes en situation de handicap, munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation. Les intervenants, comme les guides conférenciers, les artistes de rue et les animateurs, doivent être munis d’une visière de protection afin de pallier l’absence de masque. Le non-respect de cette mesure obligatoire de protection pourra faire l’objet d’une contravention.
 
La Turballe et Piriac-sur-Mer : port du masque prolongé
Depuis le 1er octobre, les communes de Piriac-sur-Mer et La Turballe ont prolongé le port du masque, mettant en avant leur destination touristique et donc l’afflux de population.
Deux arrêtés municipaux régissent les lieux et rappellent les règles, sachant qu’en cas de non-respect, l’accès au lieu est refusé et sanctionnable. Si La Turballe choisie de reconduire mois par mois, Piriac décide d’une prolongation jusqu’au 30 novembre inclus. Un port de masque obligatoire pour le public dans toutes les manifestations publiques extérieures organisées par la Ville ou des associations, lorsque les règles de distanciations sociales ne peuvent être respectées, de 8 h à 23 h, dans certains espaces extérieurs publics des deux villes.
À La Turballe, une barrière rappelle le franchissement du seuil de tolérance et à Piriac-sur-Mer un secteur délimité depuis le premier arrêté incluant toutes les rues du centre-ville.
 
Le Pouliguen : vers une éventuelle reconduction
Au marché du Pouliguen, le masque est obligatoire jusqu’à nouvel ordre. Sur la promenade et le quai Jules-Sandeau, l’obligation de port du masque est encore en vigueur jusqu’au 31 octobre.
Mais, fait nouveau, cette obligation "sera reconduite jusqu’au 5 janvier si cela s’impose" indique le maire, Norbert Samama, qui précise également : "Une affluence de population est attendue pour les vacances de la Toussaint. Il y aura ensuite les festivités de Noël. Les déplacements à l’étranger sont toujours complexes et dans cette situation, notre station représente à la fois un lieu de villégiature, et un refuge. Si une baisse d’affluence est constatée et que les conditions sanitaires s’améliorent, rien ne nous empêchera de suspendre cette obligation. Pour l’heure, la municipalité doit assumer ses responsabilités. En cas de développement de la pandémie dans notre commune, on pourrait, à l’inverse, nous reprocher de ne pas avoir imposé le port du masque."
 
 
Pornichet : pas dans la rue, mais au marché
Le masque dans la rue n’est pas obligatoire. En revanche, il l’est sur le marché, que ce soit sous les Halles couvertes ou sur l’ensemble de tout l’espace marché de plein air.
Pénestin : port du masque au marché et lieux publics
La commune a informé sa population, via sa page Facebook municipale, dès le 29 septembre. Eric Vico, responsable de la Police municipale, confirme ce jour, qu’effectivement, "à Pénestin, l’arrêté s’applique sur le marché de plein air où c’est obligatoire, les abords des écoles, et forcément les établissements publics" ». À l’heure actuelle, la question se pose pour les vacances de Toussaint. Qu’en sera-t-il ?
 
 
Férel : obligatoire jusqu’au 13 octobre
L’arrêté préfectoral du 29 septembre "s’applique pour Férel", précise Nadine Carteau, directrice générale des services de la mairie de Férel. Et donc pour les personnes de 11 ans et plus, « le port du masque est imposé sur le marché du samedi matin ». Mais aussi "dans les établissements recevant des enfants, et aux abords dans un rayon de 100 mètres", poursuit-elle. Les écoles, le restaurant scolaire, le multi-accueil du Sivu de La Roche-Bernard, les transports scolaires, et autres transports à partir de nos abris bus, sont donc concernés. Le présent arrêté court pour l’instant, jusqu’au 13 octobre. Il sera susceptible d’être renouvelé.
 
Saint-Lyphard : le masque non obligatoire dans les rues
Dans la commune de Saint-Lyphard, il n’y a pas d’arrêté municipal réglementant le port du masque dans les rues du centre-ville. La réglementation en vigueur est celle édictée sur le plan national concernant l’obligation du port du masque dans les magasins et tous les lieux publics fermés, mais le port du masque n’est pas obligatoire en extérieur dans les rues de la commune.
 
Camoël : masque dans les écoles et lieux publics
À ce jour, la mairie de Camoël impose le port du masque, aux personnes de 11 ans et plus, "principalement dans les écoles, et tout lieu où il y a des enfants, donc le péri-scolaire et le restaurant scolaire également". L’accueil de loisirs, les administrations, comme la mairie, les lieux qui rassemblent, sont également concernés.
 
Herbignac : obligatoire dans les lieux publics et clos
Le port du masque est obligatoire dans tous les bâtiments communaux, tous les lieux publics et les lieux clos. Depuis plusieurs mois déjà, il est obligatoire sur le marché du mercredi. La municipalité réfléchit sur l’occupation des salles municipales, notamment pour les 4 m2 par personne.
 
Saint-Molf et Assérac : obligatoire partout, sauf dans les rues
Dans ces deux communes, le strict respect des mesures sanitaires est en vigueur. Le masque est obligatoire dans les commerces, dans les marchés, les lieux publics, mais on peut circuler dans les rues sans le porter. Les conseils municipaux se tiennent dans les grandes salles communales, avec distanciation et port du masque. Les activités dans les salles communales, se font avec effectif réduit et port du masque.
 
Mesquer : obligatoire
Pas de changement pour la ville de Mesquer qui essaie de concilier vie quotidienne et crise sanitaire. Sur le marché de Quimiac, place au masque et son retrait se fait plus loin car il est aussi nécessaire de le porter dans les rues adjacentes. Pour tous les accès aux lieux publics, salles communales, administration, mais aussi commerces de la ville et tous les lieux de rassemblements, c’est masque obligatoire.
 
Information Ouest-France, 9 octobre 2020

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article