Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Croisic - 500 000 € pour les sauveteurs en mer du Croisic

Le Croisic - La station locale du sauvetage en mer de Port-Charly, au Croisic, vit aujourd’hui une incroyable histoire. Un demi-million d’euros lui ont été légués, à la seule condition qu’il le soit pour l’investissement.
 
 
Incontestablement, Gérard Le Cam, président depuis trois ans de la station locale SNSM (Société nationale de sauvetage en mer) du Croisic, se souviendra longtemps de cet automne 2020.
Fait de la providence ou simple coïncidence ? En janvier, il se voyait confier par le président national de la SNSM, Emmanuel De Oliveira, l’édito de la revue Sauvetage, axé sur l’importance des dons reçus. Il écrivait alors : "Les donateurs et mécènes, en répondant à notre appel, par leur confiance et leur soutien moral, font œuvre de reconnaissance et participent concrètement à nos missions." Des propos qu’il ne croyait pas mettre en œuvre à ce niveau-là.
 
Pour acquérir de nouveaux moyens nautiques
En mai, Gérard Le Cam reçoit un appel d’un avocat sarthois : "Ma cliente, m’indique-t-il, souhaite vous faire un don de son vivant. Un notaire vous contactera." L’entretien sera réalisé quelques jours plus tard, avec la mise en place du dossier. Et deux exigences. "La donatrice voulait que ce soit impérativement le président de la station du Croisic qui signe l’acte notarié, et que ce don serve uniquement à l’investissement pour de nouveaux moyens nautiques."
Mais aucun document notarial ne pouvait être signé par le président local. "Une délégation de signature du président national m’a alors été délivrée." Ce don arrive à point nommé, puisque la station doit s’étoffer, respectivement en 2022 et 2023, de deux nouveaux bateaux, un navire de sauvetage côtier (NSC2) et un navire de sauvetage hauturier (NSH1).
 
Une Sarthoise de 84 ans
L’histoire se poursuit, avec un nouvel appel. Au téléphone, une Sarthoise de 84 ans, souhaitant conserver l’anonymat. Elle a alors expliqué, qu’"« avant qu’il ne décède, son mari lui a demandé qu’une somme soit versée, à la station du Croisic, pour 500 000 €", rapporte le président. L’acte notarié est aujourd’hui signé et l’argent versé.
L’histoire de ce couple retiendra que ces deux donateurs n’avaient aucune profession liée aux métiers de la mer, mais comme seul point d’ancrage, leur amour pour la presqu’île croisicaise et les sauveteurs en mer de la petite cité de caractère. Après le million d’euros octroyé par le Département, le budget semble désormais bien se ficeler. Les deux navires avoisinant la somme de 2,5 millions d’euros.
 
 
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article