Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Turballe. La croisière de Pen Bron perd son capitaine - Décès du Docteur Moutet

François Moutet était l’initiateur et l’animateur de la croisière de Pen Bron, qui a transporté des milliers de personnes handicapées durant 35 ans. Il est décédé subitement dans la nuit de mercredi à jeudi. Il avait 70 ans et préparait déjà la prochaine édition de la croisière.

François Moutet, médecin du centre de rééducation fonctionnelle de Pen Bron, crée en 1983 la croisière Pen Bron-Arzal.

Il n’y avait alors qu’une douzaine de bateaux et 25 participants handicapés. L’organisation de la croisière s’est développée avec le temps et, désormais, des personnes de toute la France et de tous les centres s’inscrivent. La croisière regroupe aujourd'hui 150 bateaux avec 200 personnes handicapées, plus de 1.100 personnes sur l'eau, avec les accompagnateurs et toute la sécurité qu'une telle aventure implique

L’association de la croisière de Pen Bron et sa centaine d’adhérents pleurent François Moutet depuis jeudi matin. Tous, comme Pierre Jean, fidèle complice, saluent avec émotion l’homme généreux qui a consacré une grande partie de sa vie à son travail de médecin au centre de rééducation fonctionnelle de Pen Bron, à La Turballe. Mais aussi porté à bout de bras, durant 35 ans, la croisière pour les personnes handicapées, qu’il a créée et maintenue malgré son départ à la retraite, malgré le déménagement du centre turballais à Saint-Nazaire, malgré les difficultés de nouvelles normes de sécurité et la recherche de fonds. Car l’homme, de fort tempérament, était un humaniste et un meneur, convaincu de la nécessité de faire vivre ensemble les bien portants et les autres, de partager, de s’intégrer dans une même société humaine et fraternelle. Et il était tellement convaincant qu’il était difficile de lui refuser un coup de main pour sa croisière. Il est mort à son domicile, subitement. Il avait 70 ans. Il avait dû annuler avec tristesse la dernière croisière pour cause de Covid-19 mais s’activait déjà à relancer l’édition 2021…

Ce fils de médecin de la Navale était né à Lorient. J’ai appris la godille avec les pêcheurs du petit port de Lomener, dans la commune de Ploemeur. Je faisais du 420 devant chez moi. J’ai toujours été attiré par la mer. Le jeune Breton avait hésité entre sa passion et la médecine : J’ai choisi la médecine, comme mon père, car ça nourrissait son homme ! racontait-il en rigolant, voici deux ans, de sa voix grave, le cheveu ébouriffé et les yeux couleur de mer. Le centre de rééducation fonctionnelle de Pen Bron a déménagé à Saint-Nazaire, mais celui qui en fut le directeur jusqu’en 2016 continuait d’œuvrer pour maintenir à flot cette croisière exceptionnelle qui accueille plus de 200 personnes handicapées, et parfois très sévèrement sur 150 bateaux de toute nature : thonier, caseyeur, voilier, vedette, vieux gréement… Ce week-end annuel inoubliable est marqué par une soirée festive réunissant 1 300 à 1 500 personnes, à Arzal.

Adepte d’une médecine globale
François Moutet a commencé son boulot de médecine physique et de réadaptation à Alger, en coopération puis au centre de l’Arche, au Mans. Le docteur aimait sa spécialité, une médecine globale qui vise à réadapter les patients handicapés, souvent à la suite d’accidents de la route, et surtout à les réintégrer dans un projet de vie. Puis il a intégré le centre de Pen Bron de La Turballe : Je pensais y rester environ cinq ans, mais je ne suis plus jamais reparti !
L’amoureux de la voile a alors créé le lien entre sa passion de la mer et son job, en proposant un séjour de voile entre La Turballe et Arzal avec une grande fête (où il chantait traditionnellement des chansons de Johnny au micro…) entre valides et non valides.
Il avait été conseiller municipal à La Baule. Ce père de trois enfants préparait d’arrache-pied chaque édition. Le médecin marin aimait aussi fréquenter les gens de mer au Croisic, dans l’ancienne criée. Juste en face de la pointe de Pen Bron, ce sublime doigt de sable tendu vers le port croisicais. Pen Bron… Le médecin y revenait toujours !
 
Les obsèques auront lieu mercredi 21 octobre, à 10 h 30, à l’église Notre-Dame-de La-Baule.
 
Information Ouest-France, 16 octobre 2020

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article