Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mesquer - Pablo Mira dit des choses contre de l'argent - Samedi 10 octobre 2020

Mesquer - La salle Artymès reçoit Pablo Mira pour sa spectacle "Pablo Mira dit des choses contre de l'argent" le samedi 10 octobre 2020.

Pablo Mira interprète un winner misérable dont la devise est "Mon opinion, votre vérité". Vous adorerez le détester ou vous détesterez l’adorer, au choix. "Pablo Mira dit des choses contre de l'argent", écrit par Pablo Mira et Morgan Riester et mise en scène de Fanny Santer

Selon ses propres mots Pablo Mira est "très beau". En parallèle de son activité de beauté, il a co-fondé en 2012 le site satirique LeGorafi.fr où il a écrit près de 600 articles parodiques. Il a également produit, écrit et réalisé des sketchs pour Canal plus en 2015. En 2016, il devient chroniqueur sur France Inter dans l’émission "Si tu écoutes, j’annule tout" puis "Par Jupiter !" dans laquelle il interprète un éditorialiste particulièrement stupide. Depuis, ce dernier fait des blagues là où l’argent l’appelle. C’est un passionné de plongée et de polenta aux cèpes.

Actu de Pablo Mira - L'humoriste Pablo Mira, qui intervenait chaque semaine la saison dernière dans Quotidien, rejoint l'équipe de Laurent Ruquier dans Les Grosses têtes, émission diffusée chaque jour sur RTL.

Billetterie -  Site internet de la Mairie ou sur place le soir du spectacle (sous réserve de place disponible)

- Tarifs abonné - valable pour l'achat de 3 spectacles de la programmation culturelle
- Tarif plein : 22€
- Tarif réduit (moins de 18 ans, étudiant de moins de 25 ans, demandeur d'emploi, bénéficiaire des minima-sociaux) : 18€
 
Durée : 1h20 - Déconseillé aux moins de 14 ans - Placement libre

Informations - Mairie Culture : 02 40 42 59 11

E-mail / Message - "Mairie Culture"

Pablo Mira dit des choses contre de l'argent - Samedi 10 octobre 2020 à 20h30, Salle Artymès, Rue des Sports, 44420 Mesquer

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article