Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Turballe - Le Gré des vents au service des aides à domicile

La Turballe - Avec le confinement, toutes les activités de l’association le Gré des vents sont suspendues mais le travail se poursuit dans l’ombre.
Diana travaille à distance pour préparer la saison du musée en créant de nouveaux supports pour les visiteurs étrangers. Le nouveau site Internet avance et les cousettes qui font habituellement des sardines garnies de lavande pour aider au financement de l’association se sont lancées dans la fabrication de masques. Ceux fabriqués par les cousettes ne sont pas destinés aux soignants mais ils peuvent faire barrière pour les autres personnes. "Elles travaillent aujourd’hui pour satisfaire les besoins des aides à domicile (Adar), mais elles arrivent bientôt en rupture de matière première. Pour avancer, elles ont besoin de tissus à mailles serrées, en coton pour pouvoir être lavé à 60°, d’élastiques souples, de molleton ou de polaire fine pour le filtre. Si vous avez ces produits à disposition, vous pouvez les déposer à la maison au 13 rue du Boutouly à La Turballe", explique Bernard Hervy, président de l’association.
 
Article Ouest-France, 7 mai 2020
La Turballe. 111 adhérents en 2019 et 10 712 visiteurs
Le Gré des vents, qui gère et promeut le patrimoine turballais, a tenu son assemblée générale début mars. Bernard Hervy, reconduit dans ses fonctions de président a fait un bilan : 111 adhérents en 2019, participation à 15 événements et 10 712 visiteurs entre le musée, le sardinier et le moulin. "Rien que sur les Journées du patrimoine, ce sont 1 100 personnes que nous avons accueillies sur le week-end."

En raison de l’épidémie de Coronavirus, la préparation pour le démarrage de la saison (nettoyage du musée, mise en carénage du sardinier pour la peinture, retirage des ouvrages les cahiers de Guérande, spécial La Turballe) a pris du retard.

"Pour cet été nous souhaitons innover et mettre en place, en partenariat avec les PEP, un escape games à bord du sardinier à raison de neuf séances par semaine, où les équipes partiront à la recherche de la sardine d’or, explique Bernard Hervy, et nos cousettes, comme nous les appelons, ont confectionné des sacs et pochettes en voiles recyclées qui seront en vente au musée." Mais toutes ces initiatives sont en suspens.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article