Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Parc de Brière. Et pendant ce temps, les cigognes pondent - A suivre en direct

Dans ce contexte difficile, il est important d'avoir de petites fenêtres sur l'extérieur, notamment pour ceux d'entre nous qui sommes confinés dans des appartements.
Je vous invite à suivre ce lien, parc-naturel-briere.com/objectif-cigogne, ce jour devrait voir la ponte du 5ème œuf.
Voir l'article ci dessous.
Bon courage à tous, et prenez soin de vous même et de vos proches.
ML

Nous sommes dimanche et nous avons bien le 5ème œuf !

En Brière, au sommet d’un pylône, un couple de cigognes couve ses œufs. À suivre en direct comme si vous étiez dans le nid.
"Ça y est, elle vient de pondre son quatrième œuf !" Hubert Dugué, ornithologue insatiable, a les yeux rivés sur son écran, ce vendredi 20 mars, connecté à la webcam du parc régional de Brière.
Les deux caméras, installées l’an dernier au-dessus des nids, ont déjà reçu 110 058 visites depuis leur installation. Et ces chiffres devraient exploser dans les heures qui viennent.
Un œuf tous les deux jours
"Le mâle (bagué) prend la relève alors que la femelle part se ravitailler, explique l’ornithologue. À raison d’un œuf tous les deux jours, elle devrait pondre son cinquième et dernier œuf ce dimanche."
Cette incursion dans le quotidien d’un couple de cigogne est à suivre en direct. L’éclosion est prévue trente-trois jours après la ponte du premier œuf, mi-avril.
Trente-cinq couples de cigognes en Brière
"Il ne nous reste que cette caméra. L’autre, en panne, est inaccessible pour l’instant", prévient le responsable de l’Acrola, site de baguage et comptage d’oiseaux migrateurs installé au cœur de la roselière de Donges.
Ces installations font l’objet d’un partenariat entre l’association d’ornithologie, le parc de Brière, et RTE, propriétaire du pylône.
Le nid est situé à 30 m du sol, juste à côté de la ligne de 225 000 volts alimentant la ville de Saint-Nazaire. Heureusement, une éolienne fictive décourage les oiseaux de s’approcher des câbles.
Un mois d’avance
Trente-cinq couples de cigognes ont élu domicile en Brière. "Ces oiseaux viennent d’Afrique, d’Espagne ou se sédentarisent à cause du réchauffement climatique. Ils viennent se reproduire aux beaux jours, avec un mois d’avance depuis quelques années, explique l’ornithologue. C’est une chance inespérée de pouvoir les observer d’aussi près."
Pour se connecter à la webcam : parc-naturel-briere.com/objectif-cigogne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article