Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Batz sur Mer et ses villages... Kervalet, Kermoison, Roffiat et Trégaté

Jusqu'en 1763, le bourg de Batz rassemble dans ses villages, Kervalet, Kermoison, Roffiat et Trégaté, la majeure partie de la population paludière. L'appellation Batz-sur-Mer est choisie en 1931.

 

Roffiat, Kermoisan, Trégaté et Kervalet : Tout en étant proches géographiquement, chacun recèle un charme différent des trois autres.

 

Roffiat, le village aux maisons soudées. C’est un écart ouvert du côté sud, mais la partie orientée vers le marais est traditionnellement protégée par des murs souvent aveugles et des murs de pierres sèches.Par rapport au bourg, Roffiat est le plus éloigné des villages, proche du Pouliguen.

Les maisons serrées le long des petites rues étroites rappellent qu'il fallait se protéger du vent.

La croix en bois de Roffiat est ornée de treize cœurs jaunes ; Au centre, on un cœur blanc, entouré d’une couronne d’épines et surmonté d’un coq, sans doute pour rappeler le reniement à Saint Pierre. Deux instruments de la passion sont présents : l’éponge et la lance. Tous les ornements sont en bois.

La croix de Roffiat est dédiée à Notre-Dame du Bonheur. Autrefois les promis et toute la jeunesse venaient danser sur cette place, les veilles de fêtes et dimanches. Elle a été rénovée en 1972.

 

Kermoisan et son château d’eau, dont la fresque décrit le travail des paludiers : le paludier en pleine récolte avec son las pour récupérer le sel qui se cristallise dans l'œillet et le transport du sel à la brouette depuis les "ladures" vers le "trémet" pour former un "mulon".

Au centre de la place du village, se dresse un rappel religieux avec son calvaire composé d'une croix en granit, monolithe aux bras courts.

 

Trégaté, un village paludier, tourné vers les marais salants avec sa fontaine ou encore son fournil

A l'entrée de Batz sur Mer en arrivant de Guérande, Trégaté propose des maisons de pierre typiques, ses maisons doubles, dites "sous même couverture" et de petites ruelles ou venelles, dans lesquelles, il fait bon s'y promener.

Les maisons des marais, datées comme les plus anciennes sont situées à Trégaté (1634 et peut-être 1636).

Des activités parallèles à la culture et au transport du sel, comme la culture agricole, sont attestée depuis au moins le XVe siècle. On cultive également les plantes potagères et le seigle, tout en conservant des étendues de landes pour le bétail. La viticulture est présente, puisque le hameau de Clis sur la commune voisine de Guérande compte dès 1636 un pressoir et qu'un autre est recensé à Trégaté en 1688.

Le village possède une place sur laquelle se dresse une croix de granit, deux fois brisée, lors d'accidents routiers et restaurée en 1960, par Jean Fréour, puis en  2009.

 

Kervalet, hameau construit sur un rocher. Ce hameau, ordonné autour de trois rues, existait déjà au Xe siècle. Il s’est développé, au cours du Moyen Âge, par l’expansion des marais salants.

Kervalet, évoque le monde clos de jadis, tout tourne vers la production du sel. Ici, les maisons, grises et blanches, de granit et en chaux, d'une discrète élégance, aux ouvertures hautes et étroites, aux portes en plein cintre, sont serrées les unes contre les autres. Souvent un escalier extérieur conduit à l'étage supérieur.

La chapelle  de Kervalet est de style gothique flamboyant très sobre, elle est édifiée au XVe siècle sur un rocher au centre du village. Le campanile et la sacristie ont été ajoutés en 1790.
Elle est consacrée aux 4 évangélistes, en particulier à saint Marc.

Près de l'entrée latérale de la chapelle, une vieille croix rustique a été érigée en 1923, au-dessus de laquelle on peut voir un cadran solaire en schiste de 1693.

Une autre croix se situe au carrefour de la rue des marais, de la rue de la Croix et de l’impasse de la Rochelle. On l’appelle simplement "la croix".

Batz sur Mer

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article