Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La bôle de Merquel : sa jetée et son phare, sa chapelle, la colonie Saint-Clément

La pointe de Merquel, protégée par d'énormes blocs de granit, abritait au Xème  siècle un prieuré fondé par les moines de Saint-Gildas-de-Rhuys entouré d'habitations et d'un cimetière, le tout disparut en 1615. Seul demeurait le contrefort de l'église prieurale qui signifiait l'entrée de la rade de Mesquer. les marins y abritaient leurs lougres et autres goélettes, avant de prendre la mer avec leurs précieuses cargaisons de sel.

La Bôle de Merquel est l’une des dernières dunes préservées de notre littoral. Dès les années 60, les riverains se mobilisent pour préserver les lieux d'un projet de lotissement de 650 logements. La Bôle de Merquel a été ensuite acquise par le Département en 1974 puis classé en Espace naturel sensible. Il présente un paysage varié entre dune et marais. Ce site remarquable pour sa faune et sa flore, est une Réserve naturelle régionale. Les Amis des sites de Mesquer est une association qui œuvre, depuis la fin des années 60 afin de préserver cet espace naturel qui se décline en marais salants, prairies et dunes. Sont référencées près de 300 espèces végétales dont un tiers est spécifique aux milieux littoraux. Treize sont vulnérables et protégées, soixante-huit sont peu communes ou très rares. La richesse du site réside aussi dans sa faune. En effet, sur les îlots, au moment de la nidification, on observe la sterne Pierregarin, l'avocette élégante et occasionnellement, la rare sterne arctique. Pour les oiseaux, ce milieu offre un espace de refuge, de nidification et un lieu d'alimentation idéal. Dans le prolongement de la bôle de Merquel, se trouve la Pointe de Merquel, offrant deux tables d’orientation pour une lecture panoramique du paysage et un belvédère dédié au milieu ornithologique.

La dune de la bôle de Merquel s'amenuise dangereusement marée après marée. Depuis le passage de la tempête Xynthia sur la côte Atlantique en février 2010, le regard des pouvoirs publics sur ces avancées de la terre dans la mer a changé.
Le renforcement déjà effectué en 2014 n’a pas suffi face à l’érosion. Depuis 2018, la bôle de Merquel est parée de sa nouvelle protection dunaire : 1 172 pieux de châtaigner non traités qui ont été mis en place bord à bord sur 200 m. Ils mesurent 18 cm de diamètre, 3 m de haut et sont enfouis d’environ un tiers. Derrière eux, une toile géotextile a été installée puis un remblayage a été effectué avec un mélange de terre et de sable. Une solution écologique en bois non traité pour un un cordon dunaire devenu plus que fragile.

La jetée de Merquel : Par décret impérial du 4 juillet 1866 est décidée la construction d'un brise lame à la pointe de Merquel afin de protéger le port de Mesquer où se concentraient les mouvements de navigation. Commencée en 1867, la jetée de 107m est achevée en 1869.

Le phare de Mesquer  En 1920, est installé un feu fixe blanc sur une colonne en fonte à l'extrémité de la jetée. A l'enracinement de la jetée, une cabane blanche en tôle renferme l'allumeur et l'éclipseur,
L'arrivée de l’électricité en 1936 mettra fin à la tache de l'allumeur de feu. Le feu sera détruit par les allemands en mai 1944. Tout comme le phare de Piriac. Il ne sera reconstruit et rallumé qu’en mai 1946 mais la colonne est en très mauvais état. En 1955, il sera refait entièrement : hauteur 7m, optique à trois couleurs. White, Red, Green, sur une tourelle en maçonnerie lisse, peinte en blanc, de forme ovoïde et soubassement en pierres apparentes.
 
La chapelle Notre-Dame du prieuré de Merquel originelle fut construite au XIème siècle. C'est un des plus anciens lieux de cultes de la Presqu'île de Guérande dédiée à Saint Gildas. Pendant la Révolution française, la chapelle fut profanée.
La chapelle subit bien des vicissitudes avant d'être placée sous le patronage de la Sainte Vierge, Elle devient un lieu de pèlerinage pour les marins et les gens de la côte. Un pardon local illustre longtemps cette vénération. Détruite pendant la seconde guerre mondiale, elle est reconstruite à l'identique en 1949.
Aujourd'hui, la statue de Notre-Dame de Merquel sculptée au XVIIIème siècle orne le sanctuaire. Agrémenté de fresques peintes par le chanoine Bouchaud, le chœur présente une litanie d'enfants de chœur et de religieux autour du Christ en croix. Une maquette ex-voto rappelle la vocation maritime de Merquel, c'est une maquette d'un voilier à deux mâts réalisée par Joseph Judic en 1949. A noter - une statue de Saint Médard, en bois polychrome, œuvre de Jean Fréour datant de 1950 et une statue de la Vierge bénissant les matelots et leur famille.
En souvenir de Monseigneur Lequimener, figure de Mesquer décédé en 2015, l'association Mesquer fidélité avec le soutien de la mairie, a lancé une souscription pour la création d'une nouvelle cloche "Aimable Prudence" pour orner le modeste campanile de la Chapelle. Lourde de 70 kg, elle a été bénite par le père Yvon Barraud, responsable de la paroisse. La cloche a retrouvé sa place en haut du clocher le 15 aout 2016.
 
La colonie de vacances dite Saint Clément puis Sainte Agnès
La maison de Merquel devient une pension de famille avec Madame Judic, maison construite en 1909 par M. Auguste Quilgars de Guérande. Les premiers ecclésiastiques qui fréquentent le modeste établissement, dont l'Abbé Seneuve trouvent tant de charmes à Merquel qu'ils s'en firent des propagandistes zélés.
En 1917, le chanoine Pierret, curé de saint François Xavier, paroisse du 7ème arrondissement à Paris acquiert la maison de monsieur Quilgars. C'est avec le soutien de Madame Menier (du chocolat Menier) qu'est construite la colonie Saint Clément : un bâtiment en dur complété par quelques baraquements. Leur vœu : que les enfants déshérités de sa paroisse parisienne, encadrés par l'association Sainte-Agnès, profitent de la mer et de ses bienfaits.
Dès 1921, 50 jeunes filles de la paroisse Saint François Xavier viennent séjourner à Merquel.
La directrice de l'établissement est Mademoiselle Castelnau secondée, puis remplacée par mesdemoiselles O'Neill et  Théry. Les bâtiments sont alimentés en eau potable grâce à une source de la carrière Guillouzeau.
En 1925, le chanoine Pierret lance la construction construction de Ker Maria pour servir  d'habitation au futur aumônier de la colonie Saint-Clément.
La colonie permit à de nombreux enfants de découvrir la mer.

Dans les années 90, une association est constituée afin de gérer les classes de mer. La surface habitable de la Maison de Merquel est de 800m² et dispose actuellement de 29 chambres et de salles de classes.

Elle sera en activité jusqu'en 2013. La colonie de Merquel pouvait accueillir jusqu'à 1 500 enfants par an pour des séjours de classes de mer ou pour les vacances d'été.
Les locaux qui appartiennent à l'association immobilière St François-Xavier, paroisse parisienne, sont à vendre. Aujourd'hui, une potentielle privatisation des lieux inquiète de nombreux habitants et particulièrement les Amis des sites de Mesquer.

__________________________

Les associations de Mesquer
Mesquer Fidelité - Association qui œuvre pour la mise en valeur et la préservation du patrimoine mesquérais et promeut les ouvrages relatifs à l’histoire de Mesquer
Catherine Foucault :Courriel professionnel: catherine.foucault@orange.fr
Les amis des sites de Mesquer - Association créée en 1970 par Jacqueline de Mareuil pour pour sauvegarder de l'urbanisation la bôle de Merquel
 

__________________________________

Sources
Le Traict de Mesquer, Magazine municipale, 2013-2014-2016-2017
Les articles de presse
Mesquer. Le juste prix de la colo de Merquel, 11 juin 2019, Ouest-France
Le cordon dunaire de Merquel, 15 février 2018, Ouest-France
Découvrir la Bôle de Merquel à Mesquer, 6 octobre 2017, Ouest-France
La Bôle de Merquel sous haute protection, 23 juillet 2017, Ouest-France
La pointe de Merquel au fil des ans, 23 aout 2016, Ouest-France
©MLR - Chapelle Notre Dame de Merquel

©MLR - Chapelle Notre Dame de Merquel

©MLR - Chapelle Notre Dame de Merquel

©MLR - Chapelle Notre Dame de Merquel

©MLR - Merquel

©MLR - Merquel

©MLR - Merquel

©MLR - Merquel

Jean Judic, le constructeur de Merquel - En 1840, vint s'établir à Mesquer, pointe de Merquel, un homme dont l'ingéniosité, teintée d'une touche d'ingénuité, fera de sa vie un parcours singulier. Il vivra, partagé entre son chantier, ses invention...
De 1840 à 1966, trois générations de Judic se succèdent à Merquel.
Livre - "Jean Judic, Le constructeur de Merquel" de Jacques Péneau
 
L'Association Sainte-Agnès, loi 1901 est une maison de jeunes et une maison de quartier de la paroisse Saint-François-Xavier-des-Missions-Etrangères (Paris).
La Maison Sainte-Agnès fut fondée au début du siècle par les Dames de la Retraite sous le nom de "Patronage Sainte- Agnès" avant de prendre celui de "Centre d'Éducation Féminine" dans les années 50 et d'adopter en 1972 le nom de Association Sainte-Agnès. Son but premier était de veiller à l'éducation chrétienne et à l'instruction religieuse des petites filles fréquentant les écoles du quartier. Celles appartenant aux familles les plus démunies eurent l'occasion de partir en colonie de vacances avec Sainte-Agnès à Merquel en Loire-Atlantique.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article