Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Guérande / Saint-Lyphard - Le village de la Madeleine

La première mention du village de la Madeleine daterait de 1370.  
On y trouve alors une maladrerie et une chapelle, dédiée à Sainte-Marie-Madeleine,  marquait l'entrée du bourg,  à la place de la croix de mission, appelée Calvaire de Trémelu, édifié en 1884.

La paroisse de La Madeleine est créée le 4 août 1850. La nouvelle église est construite sous l'impulsion du premier curé de la paroisse, l'abbé Loizeau en remplacement de l'ancienne chapelle de la Madeleine,  trop petite et vétuste. Il envisage aussi la construction d'un cimetière.

Ainsi, la nouvelle église, dédiée à Sainte-Marie-Madeleine, construite sur les plans de l'architecte Henri Gilée est consacrée en 1860. Elle s'accompagne de l'érection d'un nouveau presbytère en 1867. La création de la paroisse entraîne dès 1856, la fixation d'une population de commerçants à la Madeleine.

Une population de commerçants et d'artisans se regroupe autour de l'église. Le bourg se développe...
Ainsi le recensement de la population atteste ainsi de l'installation d'un débitant de tabacs en 1856, d'un cordonnier en 1861 puis d'un épicier, d'un aubergiste, d'un maréchal-ferrant et d'un second cordonnier en 1871. En 1881, sur les 19 ménages installés dans le bourg, 5 des chefs de foyer sont cabaretiers, 2 cordonniers, 2 buralistes et 1 maréchal-ferrant contre 4 laboureurs.
Une école publique de garçons est construite en 1882 puis une école publique de filles en 1886. L'électricité est installée à La Madeleine en 1925. En 1926, la mairie-annexe est transférée dans l'école privée de filles construite vers 1905.

L’architecture rurale des alentours est caractéristique de la Brière avec ses chaumières en rangées, sans étage habitable. Recouverts de chaume, les bâtiments principaux étaient enduits à la chaux grasse.

La population stable avec environ 1 200 habitants jusqu'aux années 1970, la Madeleine est aujourd’hui un bourg de plus de 4 500 âmes.

L'architecture des fermes et hameaux environnants est de type briéronne, du Pays Métais, c'est-à-dire des chaumières en longère, sans étage habitable, avec petits appentis, et étable centrale, caractéristiques de la région (avec des secteurs sauvegardés dans le cadre de la charte du Parc naturel régional de Brière).

Les bâtiments principaux, en pierre locale, étaient enduits à la chaux grasse étendue d'argile, et couverts de roseaux coupés dans les marais de Brière.

En effet, La Madeleine a la particularité de se situer sur deux communes : Guérande et Saint-Lyphard.

La Madeleine d'hier à aujourd'hui, le site

A savoir

La Madeleine d'hier et d'aujourd'hui - Créée en septembre 1978, l'association La Madeleine d'hier et d'aujourd'hui a pour objectif "l'éducation populaire, la préservation de la culture bretonne en presqu'île guérandaise et la recherche, la conservation, la rénovation et la mise en valeur du patrimoine de la Madeleine". Pour y parvenir, les 200 membres œuvrent au quotidien et proposent de nombreuses activités, créées avec la construction du foyer culturel. Ainsi, il existe désormais des groupes de chants et des ateliers : aquarelle, broderie, peinture-déco-porcelaine, parchemin, cuisine, randonnées, couture, cuisine, langue bretonne, scrap-booking etc. L'association organise aussi des expositions : "Talents cachés et Traditions populaires et artistiques", participe activement à la Fête des Métais, à la Fête Médiévale de Guérande et à Village en fête

La Fête des Métais - Depuis 1980, rendez-vous annuel incontournable à La Madeleine, qui draine chaque année plusieurs milliers de résidents et touristes. Une journée de célébration de la culture briéronne et bretonne, dans le typique village de Kerhinet.

Voir les publications de l’association

 

Guérande / Saint-Lyphard - Le village de la Madeleine

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article