Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mesquer/Kercabellec - Mes petits crayons par Emeline

Emeline crée et vend des crayons à la mine originale, fabriqués à partir de branches de saule, taillés au couteau et dans lesquels elle intègre une mine. Mais n’importe quelle mine, du sur mesure.

 

Une fabrication artisanale de crayons éco-responsable à partir de branches de bois, et nous apprécions ses petits crayons  !

Nous la retrouvons sur le marché de Kercabellec, vous également commander à partir de www.mespetitscrayons.fr, en attente sur son compte Facebook des prochaines dates de marchés ou d’expos

Contact : Émeline Schmitz au 06 44 66 30 46 ou @mespetitscrayons.fr

 
Vu dans la presse

" Sur le marché du terroir et de l’artisanat de Kercabellec, on trouve Émeline Schmitz et ses petits crayons. Retour sur un parcours atypique, comme quoi crayonner donne des idées.

Pourquoi les avoir appeler Mes petits crayons ? Au fil de mes crayonnés, je me suis aperçue qu’un crayon n’est pas simplement une mine au sein d’un morceau de bois. Un crayon de bois industriel est droit, identique et uniforme. Il ne fait pas appel au subconscient, à l’imaginaire. Il réalise le travail, mais ne met pas en condition pour une liberté maximale de l’esprit. C’est pourquoi j’ai créé mes propres crayons faits de branches de bois. Ils sont irréguliers, uniques, et permettent l’évasion, la créativité. Ils sont en bois brut, avec l’écorce, sans traitement supplémentaire.

D’où vient la mine des crayons ? Ce sont des crayons de qualité Beaux-arts. Je travaille avec les plus grands fabricants de mines, dont le dernier en activité en France. Les mines sont créées sur mesure, elles s’intègrent parfaitement dans leur habit de branche et laisse libre cours à l’imagination… " Lire l’article Artisanat. Ses petits crayons de bois brut sont très branchés à Mesquer, 28 aout 2019, Ouest-France

 
Emeline développe ses petits crayons

"Après une première partie de carrière dans la logistique de transport routier, Emeline s’est reconvertie. Elle crée et vend aujourd’hui ses petits crayons…Après avoir testé le tilleul, puis le noisetier, c’est vers le saule que son choix s’est penché. Le saule, qui est un bois tendre, peut être taillé à l’opinel ou au taille-crayon, tout en étant robuste. Il ne faut pas que la mine se brise dans le crayon au moindre choc. Le saule répondait donc à tous ces critères…" Lire l’article Création. À 33 ans, Emeline développe ses petits crayons, 8 juillet 2018 Ouest-France

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article