Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Baule et le Groupe Barrière

Venu visiter Escoublac-La Baule, le lieu de naissance de son ami Ambroise Fleury, François André tombe sous le charme d'une extraordinaire plage de sable fin. Il rencontre le maire d'Escoublac, Honoré Baylac. Les terrains se négocient alors "au jet de pierre" : une fois fixé le prix du jet, 10 centimes, on lance un caillou autant de fois qu'on le souhaite pour fixer les limites de sa nouvelle propriété. Du matin au soir, François André fait voler, encore et encore, le même galet.

C'est ainsi qu'en un seul jour et pour 18 000 francs, François André délimite les frontières de son empire, rachète le Casino et l'Hôtel Royal* en 1923, crée deux nouveaux palaces - l'Hermitage édifié en quelques mois et inauguré en juillet 1926, et le Castel Marie-Louise - , et implante des équipements sportifs de qualité.

 

 

 

CP Avenue Pavie - L'Hôtel Royal et les magasins

Il crée le "Resort à la française" comme il aime bien l’appeler, qui combine un casino, des hôtels d’excellent standing et des infrastructures sportives.
En 1929, La Baule est la 3e station du littoral atlantique. Parmi les nombreuses célébrités qui ont posé leur valise à l'Hermitage : Sacha Guitry, Joséphine Baker, Edith Piaf, Tino Rossi, Charles Trenet, ou encore le futur roi du Maroc Hassan II, alors âgé de 5 ans.
Neveu de François André, Lucien Barrière rejoint son oncle, en 1951, dans l'entreprise familiale et lui succède en 1962. Il n'aura de cesse de faire prospérer son Groupe. En 1980, il crée la Société hôtelière de la chaîne Lucien Barrière, au sein de laquelle il regroupe les hôtels et casino de La Baule. À partir de 1990, Diane Barrière-Desseigne consolide la légende Barrière et, depuis 1997, Dominique Desseigne poursuit l’œuvre initiée par sa femme.
En 2006, le Fouquet’s ouvre ses portes sur les champs Élysées, et le Groupe compte aujourd’hui 16 établissements hôtels en France métropolitaine, un à Saint Barth et un à Marrakech. Leurs emplacements stratégiques combiné à leur grande qualité en font un acteur fort sur le marché du voyage de luxe, à cela s'ajoutent 33 casinos, 120 restaurants, 15 spas et 4 établissements de soins.
* De l'Institut Verneuil...

Vers 1894-95, la "Société des Instituts Marins" créée par la famille Pavie achète 40 hectares de dunes. Sur une idée de M. Pallu, elle projette de construire un centre de soins à l'image de Pen-Bron mais pour enfants fortunés.
Les plans sont de M. Brackmann. Le bâtiment est composé de 5 étages, de 2 escaliers et d'un ascenseur électrique pour 7 personnes, d'un sous-sol accueillant les cuisines, les salles de bains et la chaufferie. Dans le dôme se trouvent des réservoirs d'eau potable.
Le 10 octobre 1895, Mme Dolomie Pavie pose la première pierre de l'Institut Marin, dédié à la convalescence d'enfants atteints de tuberculose osseuse. En juillet 1896, le dôme de l'institut est en cours d'achèvement. L'Institut Verneuil sera inauguré le 28 septembre 1896. Le nom est un hommage au Professeur Verneuil spécialiste de la tuberculose, décédé en 1895 et qui cautionnait le projet. Monsieur Auguste Belotte, le premier directeur recevra les 60 premiers petits malades en février 1897. Le sanatorium est un gouffre financier et les voisins s'inquiètent de la présence d'enfants malades. Il est donc décidé de le transformer en hôtel de luxe.

... à l'Hôtel Royal

En 1902, c'est l'ouverture de l'Hôtel Royal, sous la direction de M. Vallée

 
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article